Le « Deep Repair Masque » de Macadamia Natural Oil : que vaut-il vraiment ?

masque macadamia cover (2)

Bonjour tout le monde 🙂 j’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, on va parler d’un produit pour les cheveux qui fait couler beaucoup d’encre sur la blogosphère et de salive sur Youtube, tant on en vente les mérites : il s’agit du Deep Repair Masque de la marque Macadamia Natural Oil.

En effet, ce masque est réputé dans la beautysphère pour être l’un des meilleurs sur le marché, et la marque Macadamia Natural Oil en elle-même alimente tous les fantasmes capillaires des Européennes tant la marque est assez difficile à trouver de notre côté de l’Atlantique. A Liège, on a de la chance : en effet, une petite boutique de produits professionnels pour cheveux commercialise cette marque, à un prix tout à fait raisonnable par rapport à ceux qui se pratiquent sur le net. Depuis, ma copine Kim ne jure que par ce masque et a jugé bon de me le faire découvrir (merci au passage 😉 ) !

Alors, convaincue ?
C’est ce que nous allons voir…

masque macadamia arrière

Je possède le format de 100 mL qui se présente sous la forme d’un tube, qui je dois le reconnaître est beaucoup plus pratique que les pots. Le produit est plus facile à doser, et n’est jamais « souillé » par le prélèvement à la main (notamment rajouter de l’eau dans le produit quand on a les mains mouillées sous la douche, etc etc…). L’imprimé est le même que pour tous les produits de la marque, reconnaissable entre mille, et il est ma foi assez sympa. Cela apporte une touche californienne dans la salle de bain, et rien que ça, ça me fait sourire !

La marque est contre les tests sur les animaux, tous ses produits sont donc « cruelty-free » et ce masque ne fait pas exception. Ce produit ne contient ni alcool ni paraben, ce qui est un bon point. Toutefois, il ne fallait pas trop rêver : ce masque contient bel et bien du silicone. Voici la composition pour les intéressé(e)s :

masque macadamia compo

Ce n’est pas un secret, j’ai les cheveux assez long – certains diront même très long – et même si je n’utilise que rarement le sèche-cheveux ou des fers à lisser/boucler, mes cheveux sont quand même enclin à la déshydratation, et à toute une série de phénomènes qui font qu’ils s’abîment sur le long terme. En particulier depuis la réalisation de mon ombré hair, j’ai l’impression que la partie de mes cheveux qui a été décolorée est plus fragile. Censé être un traitement intense qui répare les cheveux, ce masque a l’air fait pour moi !

masque macadamia open

Le masque a un texture assez épaisse, de couleur jaune nacrée, et sent très bon, comme s’il était légèrement acidulé. Il n’en faut vraiment pas énormément : une grosse noisette dans le creux de la main est suffisante pour mes 50 cm de cheveux, de façon assez surprenante. En mettre plus n’apporte pas davantage d’effet, mais proportionnellement à sa propre chevelure, en mettre moins peut ne pas être aussi efficace. Une fois mes cheveux lavés, et essorés grossièrement, je l’applique sur mes longueurs et pointes uniquement, un peu comme on appliquerait une huile capillaire, puis j’enroule mes cheveux dans un chignon et j’attends environ une dizaine de minutes. Sur le tube, il est spécifié d’attendre 7 minutes très exactement – ça rigole pas chez Macadamia ! J’ai essayé de le laisser poser 5 minutes en me disant « 2 minutes de plus ou de moins, quelle différence » ? Mais je n’ai pas trouvé le résultat aussi performant qu’en attendant une dizaine de minutes.

masque macadamia goutte

Après rinçage, je dois reconnaître que les cheveux sont d’une douceur sans pareil. Ils sont légers, souples, et se démêlent mieux. L’odeur sucrée reste un petit moment dans les cheveux, ce qui est agréable, car l’odeur me plait et ne me monte pas à la tête. Bien sûr, les cheveux ne sont pas réparés en profondeur. A mon humble avis, il est illusoire de croire qu’un produit capillaire va pouvoir reconstituer la fibre des cheveux et les rendre comme neuf, même après des dizaines d’utilisation. Pour moi, les produits capillaires agissent comme un pansement, un bandage, une barrière : protéger des lésions, qu’elles soient existantes (et dans ce cas, ils évitent d’empirer les choses) ou non (et dans ce cas, ils protègent les cheveux). Toutefois, grâce à ce masque (que j’utilise une fois par semaine, j’alterne avec un bain d’huile ou un autre masque, notamment celui de chez Garnier dont je vous parlais ici*) , je sens vraiment que mes cheveux gagnent en souplesse et donc cassent moins facilement, et sont moins « secs » au toucher, même 2 jours après le shampooing. Au niveau des pointes, cela fait deux mois que je les ai coupées, et d’habitude c’est déjà relativement la « fête du dédoublage » aux extrémités de ma tignasse, mais ici je dois dire que c’est tout à fait correct. Je ne sais pas si c’est lié directement à ce masque ou non, donc dans le doute, je le signale quand même 🙂 .

masque macadamia swatch

En résumé, je dois avouer que ce masque a une réelle efficacité sur mes cheveux ! D’habitude, je suis assez septique concernant les produits qui font le buzz et je cherche à me faire mon propre avis. Et là, je ne me peux que me ranger dans le camp de celles qui apprécient ce masque !

Le masque en version 100 mL (en tube) coûtait, dans la boutique sur Liège, environ 12€ ou 13€ , et la version 250 mL (en pot) environ 28 € .
Je trouve que la différence de rapport prix/quantité entre les deux produits n’est pas aussi énorme que ça, et au regard du peu de produits qu’il faut à chaque utilisation, je dirais que je préfère le format tube, plus pratique, et moins onéreuse d’un seul coup (ça fait quand même mal parfois de sortir 30 € d’un coup).

Si je devais faire un comparatif avec mon masque favori de chez Garnier , je dirais que certes, les effets sont plus impressionnants avec le masque Macadamia, mais comme il comporte des silicones, alors que le masque de Garnier n’en contient pas, je me demande dans quelles mesures les résultats ne sont pas fonction de la présence de silicones… J’aime vraiment les deux, pour différentes raisons :  le masque de Macadamia apporte plus de l’hydratation, et de la souplesse aux cheveux, là où le masque de chez Garnier apporte vraiment de la nutrition et de la douceur dans la chevelure. 

Et vous, connaissez-vous la marque Macadamia Natural Oil et son fameux masque ?
Aimeriez-vous les tester ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie *

En savoir plus / Où shopper :
Pour l’international, le site Fragrance Direct propose la marque, parfois en promotion : http://www.fragrancedirect.co.uk/m1/macadamia/icat/macadamia
S
ur le site beautéprivée, le marque est régulièrement disponible à des prix avantageux, et le site livre désormais en Belgique, Luxembourg (et Suisse si je ne me trompe pas) : http://www.beauteprivee.fr/signin/index
B
outique à Liège : Florale Haircare, Rue Gérardrie 13 à 4000 Liège (il s’agit d’une chaîne donc ils ont un e-shop ici* )

Le site Français de Macadamia Natural Oil, ouvert depuis peu (lorsque vous vous voulez commander vous êtes redirigé(e)s vers un autre site, mais la livraison en France et Belgique , ou autre, est possible) : http://www.macadamiaoil.fr/artc/Accueil/1/fr/

Le shampooing sec « Dark & Brunette » de Batiste : le sauveur des brunes en « bad hair day » !

batiste brunette (2)

 

Bonjour tout le monde 🙂 j’espère que vous allez bien !

On se retrouve aujourd’hui pour parler de mon meilleur atout pour les matins pressés, et surtout de ceux qui sont des « bad hair day » !
En effet, qui n’a jamais fait l’expérience d’un « bad hair day » ? : ce jour, qui arrive 1 ou 2 jours après le dernier lavage de cheveux, où le dilemme s’impose. Les racines commencent à regraisser alors que toutes les longueurs sont comme au premier jour (glamour, bonjour!) … Même pour les cheveux gras, se laver les cheveux tous les jours n’est pas la meilleure solution, car le cuir chevelu sans cesse agressé produira encore plus de sébum pour se défendre et la machine s’emballera… Oui mais comment faire, alors, pour espacer ses shampooings raisonnablement et pourtant ne jamais sortir dans cet état où nos racines reflètent un peu trop la lumière à notre goût ?

C’est là que les shampooings secs rentrent en action ! Ce concept relativement récent (quelques années) a révolutionné le monde capillaire ! Si les premières marques à en proposer – dont Batiste, outre-manche, l’une des premières (si pas la première) spécialisées dans le domaine – étaient plutôt marginales au début de l’avènement de ce produit, aujourd’hui, de nombreuses marques ont créé les leurs : Garnier, Tigi, Klorane, etc… Bref, il y en a pour tous, pour tous les odorats, pour tous types de cheveux, dans toutes les gammes de prix, et dans toutes les boutiques (grandes surfaces, boutiques spécialisées dans les produits capillaires, parapharmacie…) désormais !

Si vous vous souvenez, il y a environ un an, je m’étais laissée tenter par le concept, en testant le Batiste Original dont je vous parlais juste ici* . Long story short : je n’avais pas aimé ce produit, car étant brune assez foncée, l’Original me laissait un effet « talc », comme un voile de poudre blanche assez disgracieux et repérable à 15000 km, pas du tout en harmonie avec le reste de mes cheveux! Je vous avais dit aussi que je retenterai l’expérience avec la version pour les brunes, ce que j’ai fait avec le « Dark & Brunette » !

batiste brunette emploi

Le principe en soi est assez trivial : après avoir secoué la bouteille, on « pshitte » quelques vaporisations à 30 cm des racines, on masse le cuir chevelu pendant une minute, on brosse comme d’habitude et adieu les racines qui réfléchissent la lumière ! Simple, rapide, efficace !

batiste brunette vapo

Côté packaging, la bouteille est identique à une bouteille de laque : même format et même praticité ! La « gâchette » est sous forme de spray classique. L’odeur est poudrée, relativement neutre, pas désagréable du tout et dans les cheveux elle ne se sent plus du tout.

Voici la composition du spray pour les intéressé(e)s :

batiste brunette compo

On en arrive à la partie la plus intéressante : l’application !

Le spray sort vraiment coloré d’un brun assez foncé qui, je pense, s’accordera sur toutes les nuances de brun assez foncé jusqu’à presque noir. (Sur des cheveux noirs ça ne choquera pas autant à mon avis qu’un shampooing sec sans teinte, mais comme c’est quand même plus clair que noir, c’est à voir…) Sur mes cheveux, en tout cas, on ne voit rien, pas de démarcation ou de traces blanches. C’était exactement ce qui me dérangeait avec la version « Original », donc je suis ravie ! Fini l’effet « je me suis mis de la farine sur les cheveux » ! Il ne se voit vraiment pas, la « luisance » des racines est neutralisée pour toute la journée.

La texture est agréable, dans le sens où on ne la sent pas sur les cheveux, et ça ne m’a pas irrité quoi que ce soit (cuir chevelu, yeux…) . Par contre, si vous vous grattez le cuir chevelu, même une fois dans la journée, le spray étant teinté, vous allez avoir les doigts marrons! Ca n’arrive pas quand on passe simplement ses mains dans ses cheveux, même frénétiquement :p , mais quand on gratte, fatalement … :/ Puisque le spray est coloré, il peut aussi tâcher vos vêtements – et n’importe quoi aux alentours d’ailleurs. En l’utilisant « comme une laque », ça ne m’est honnêtement jamais arrivé, même avec du blanc. Par contre, si vous dirigez le spray à 5 cm de vos vêtements, là, forcément… Je ne peux rien pour vous :p !

La bouteille dure relativement longtemps, j’en termine une tous les deux mois mois environ, parfois un peu plus.

Chose appréciable aussi, il redonne du volume et de la texture aux cheveux ! Je trouve le coiffage plus facile ensuite. Appliqué la tête penchée en avant, l’effet est encore plus flagrant !

Mais il fallait bien lui trouver un point négatif : à long terme et en « superposant » les couches, je trouve qu’il assèche un peu les cheveux. Je l’ai déjà utilisé trois jours de suite pour voir ce que ça donnait et je trouve que les racines sont un peu déshydratées, étouffées. De plus troisième jour, la superposition de produit rend les racines un peu ternes, enfin rien de dramatique en soi, je suis sûre que le commun des mortels ne le remarquerait même pas, mais moi je le « sens » quand je touche et regarde mes cheveux.
Je pense que si on en abuse, et que l’on confond « shampooing sec » avec « vrai shampooing », les cheveux ne nous remercieront pas ! C’est un produit de « dépannage », de « sauvetage » mais qui ne doit en aucun cas se substituer à un shampooing classique.
Donc ce que je fais généralement, pour éviter que cela ne dessèche ma crinière, c’est que je ne l’utilise qu’un jour, puis je me lave les cheveux. Cela permet de retarder d’un jour le shampooing, et me permet de faire ma flemmarde du lavage/brushing fastidieux quand on a de longs cheveux 😉 … Quand je ne peux vraiment pas faire autrement ou que je veux un peu de texture pour me coiffer – et quand j’avais la flemme intersidérale de faire mon lavage/brushing la veille, ça marche aussi! –, je peux en mettre deux jours de suite mais j’essaye que cela reste exceptionnel.

batiste brunette swatch

En résumé, vous l’avez compris, je suis enfin convaincue et conquise par un shampooing sec ! Sans résidus blancs effet « talc » sur les racines, cette version « Dark & Brunette » respecte parfaitement toutes les promesses d’un shampooing sec, enfin accessible aux brunes ! Il me permet d’espacer mes shampooings d’un jour, de rajouter du volume et de faciliter le coiffage lorsque j’essaye de réaliser quelque chose d’un peu plus « sophistiqué ». Pour éviter de dessécher mes racines, je ne l’utilise qu’une à deux fois avant de procéder à ma routine cheveux habituelle (shampooing-soins-séchage), pas plus, et je n’ai aucun problème en l’utilisant de cette façon. Clairement, c’est devenu l’un des mes indispensables!

Son prix ? De 4 à 6 € les 200 mL , selon les versions et selon les magasins (voir partie « pour en savoir plus ») .

Et vous, avez-vous testé les shampooings secs ? Ceux de chez Batiste ?
Convaincu(e)s ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie *

Pour en savoir plus :
Où shopper :
En Belgique : Kruidvat, l’eshop Birchbox (qui livre désormais en Belgique apparemment!) , peut-être chez Di et Carrefour ?
En France : Monoprix, l’eshop Birchbox, grandes surfaces (j’ai trouvé les miens chez Carrefour). 

Mes cheveux prolongent l’été avec le Masque Réparateur Après-Soleil Garnier Ultra Doux !

masque cheveux monoi 2 (2)

Bonjour tout le monde 🙂 J’espère que vous allez bien !

Il faut bien le dire, l’été 2014, pour ceux qui sont restés chez eux en tout cas, ne restera pas dans les mémoires pour les bonnes raisons. En effet : pluie, fraîcheur, et intempéries exceptionnelles (grêle, mini-tornades, inondations!) étaient plus au programme que ne l’était la farniente sur la plage, les après-midis piscine et les séances de bronzage ! 

Alors que les beaux jours n’arrivent que lorsque tout le monde doit retourner au travail ou à l’école, mes cheveux, eux, ont trouvé la parade à ce temps maussade depuis bien longtemps. Depuis qu’ils utilisent le Masque Réparateur après-soleil à l’huile de Monoï et Néroli de chez Garnier Ultra Doux, en fait.

masque cheveux monoi table

Rien que l’odeur de ce masque est une invitation à l’évasion et au voyage! Il suffit de fermer les yeux pour partir en vacances… On sent évidemment le monoï, le néroli je suppose – car je ne sais pas ce que ça sent :p – la noix de coco, une pointe de vanille je crois . C’est divin ! Et le mieux, c’est qu’elle reste dans les cheveux, cette odeur envoûtante !

Le packaging lui aussi, classique sous forme de gros pot, mais habillé de fleurs exotiques et de couleurs estivales, est un petit rayon de soleil sous la douche.

masque cheveux monoi couvercle

Un autre atout de ce masque est sa composition : formulé avec des extraits naturels, sans paraben, et sans silicone.

masque cheveux monoi compo

Et c’est là ce qui m’a vraiment étonnée avec ce produit ! On connait les effets remarquables, mais certes éphémères, des silicones dans les produits pour cheveux, qui ne sont en fait que de la poudre aux yeux, car aucun produit ne répare véritablement les cheveux, cela n’en donne que l’illusion. Et pourtant ce masque, sans silicone, à prix mini qui plus est, donne le change !

masque cheveux monoi interieur (2)

Sa texture est ferme, assez épaisse et surtout, riche ! J’ai rarement senti un tel pouvoir nourrissant en plongeant mes doigts dans un pot de produit cosmétique. Pour faire simple, la texture se rapproche de celle d’une bonne crème nourrissante pour le corps.

masque cheveux monoi swatch

Pourtant, la formule se rince très bien et n’alourdit pas les cheveux. Garnier conseille de laisser poser le masque de 3 à 5 minutes, mais il m’est arrivé de le laisser poser plus longtemps. Et à chaque rinçage, mes cheveux sont plus nourris, faciles à démêler, et dès qu’ils sont secs, je sens mes pointes moins rêches, moins sèches, en les faisant glisser entre mes doigts. Je sens vraiment, pour la première fois avec un masque de grande surface, que les cheveux sont véritablement nourris. Ils ne sont pas simplement rendus plus doux ou plus brillants tout en étant habillés d’une odeur sympa, non. Je sens vraiment que ce masque fait quelque chose, peut-être est-ce parce qu’il est vraiment beaucoup plus riche que les autres. Tellement riche que j’ai essayé d’utiliser le masque en guise de crème pour les mains. Et devinez quoi ? Ca fonctionne. Sans effet gras.

masque cheveux monoi table 2

Formulé pour les cheveux exposés au soleil, mer, piscine, sensé les réparer, les assouplir, et les protéger, je ne peux pas vérifier s’il a vraiment une action protectrice sur les aléas d’un été bien rempli, tout simplement car le soleil, la mer et la piscine, j’y goutte seulement maintenant – il était temps, merci l’été d’avoir attendu la fin du mois d’Août pour te pointer! Et quant à réparer profondément, vous connaissez mon scepticisme : je suis de celles qui pensent que les cheveux, une fois abîmés, le sont définitivement, et que la seule chose qui marche, au delà de les couper, c’est la prévention et non la réparation du cheveu.

En revanche, je peux vous assurer que ce masque est une tuerie quand il s’agit de nourrir les cheveux asséchés et de les assouplirC’est bien simple, je n’ai jamais vu un masque de grande surface fonctionner aussi bien. Et pourtant, j’en ai essayé des masques nourrissants de grandes surfaces, dans différentes marques.

masque cheveux monoi

C’est donc un réel coup de coeur pour ce masque ! Je n’ai pas peur des mots, il s’agit, selon mes goûts, mes attentes et mon humble avis, du meilleur masque de grandes surfaces qu’il m’a été donné de tester jusqu’à ce jour. J’ai vraiment été surprise de la qualité de ce masque, de sa texture riche mais pourtant non alourdissante et qui se rince facilement. De la sensation, et réelle appréciation, de nutrition intense de la fibre capillaire qu’il procure. Et enfin, de son odeur paradisiaque venue tout droit des îles polynésiennes qui reste dans les cheveux jusqu’au prochain shampooing, et nous permet ainsi de prolonger un peu l’été et ses plaisirs, en tout cas sur nos cheveux et dans notre salle de bains…

Sans conteste, un de mes plus gros coup de coeur de cet été 2014 !

Son prix ? Environ 5 € pour 300 mL de produits, se trouve en grande surface !

Et vous, avez-vous testé cette gamme « après soleil » de chez Garnier ?
D’autres produits de cette marque ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie *

Pour en savoir plus / Où shopper :

Sur le site de Garnier France
En France et ailleurs : en grandes surfaces,

En Belgique, je ne l’ai vu nulle part 😦 … Et ce n’est pas faute d’avoir cherché ! Peut-être dans certaines grandes surfaces également…
Je l’aime tellement que j’en ai repris un de back-up en France !

98. L’huile vierge de coco : l’ingrédient beauté « à la mode » mis à l’épreuve …

huile de coco (2)

Coucou tout le monde 🙂  ! J’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’un ingrédient – car oui, on peut aussi l’utiliser pour la cuisine 🙂 – qui fait couler beaucoup d’encre, et de salive, depuis quelques mois. Je veux évidemment parler de l’huile vierge de coco.

Je suis sûre que vous en avez déjà entendu parler sur d’autres blogs ou sur des chaînes Youtube, tant l’engouement que cette essence végétale exotique suscite dans la sphère beauté est grandissant. J’ai donc joué les curieuses et voulu mettre ce produit à l’épreuve, pour pouvoir juger de moi-même si les éloges dont il est l’objet sont bel et bien justifiés. Après avoir mené mes petites expériences, je reviens vous livrer les différentes utilisations que j’ai pu en faire, ainsi que mon avis sur celles-ci 🙂 !

Mais tout d’abord, qu’est-ce que l’huile de coco vierge ?

huile de coco compo

Car oui, le mot « vierge » a toute son importance, il n’est pas inscrit sur les petits pots ou flacons que pour faire joli. Il veut simplement signifier que le produit n’a pas été transformé ou raffiné. Car en effet, si l’huile est transformée, cela la dénature complètement, et donc altère ses propriétés. Pire, si vous l’utilisez pour la consommation dans des préparations culinaires, l’extraction à l’aide de solvants chimiques et la transformation des acides gras qu’elle contient en graisses hydrogénées sont des choses pas terribles-terribles pour la santé.
Il va également de soi que le seul ingrédient qui doit figurer sur la liste inscrite sur le flacon est « l’huile de coco » à 100 % . Si tout autre chose y figure, ce n’est pas de l’huile pure, le produit brut a donc été transformé ou d’autres choses y ont été rajouté.

huile de coco pot

D’un point de vue « aspect », l’huile se solidifie à température ambiante. Elle commence à se liquéfier vers 25°C . Lorsque vous prélevez la matière, l’huile se présente donc sous forme de petits cristaux solides, qui rapidement fondent au contact de la peau, qui est bien plus chaude que la température ambiante. Il suffit donc de prélever un « morceau » d’huile et de le frotter quelques secondes entre les mains pour retrouver l’état liquide de l’huile.

huile de coco doigt

Je ne vais pas ici insister sur ses vertus culinaires, car pour tout vous avouer, je ne l’ai pas testé pour cette utilisation, je me suis uniquement concentrée sur la beauté. (En cuisine, j’ai plutôt tendance à utiliser du lait de coco, mais l’huile serait évidemment à tester 🙂 – mais ça, je vous en reparlerai peut-être plus tard.) Je vais simplement faire un petit topo rapide sur la question. L’huile vierge de coco est principalement composée d’acide laurique, que l’on trouve également en moindre quantité dans le lait maternel, et qui a notamment des propriétés anti-microbiennes. Certaines études ont démontré que cet acide gras aurait la propriété d’abaisser le cholestérol LDL – plus connu sous le nom de « mauvais cholestérol » et d’élever le taux de « bon cholestérol«  qui est le cholestérol HDL. Les valeurs nutritionnelles moyennes pour 100g sont les suivantes :

valeur énergétique – 900 kcal
acide gras saturés – 95g
dont acide laurique- 50 g
acide gras mono-insaturés – 4 g
acide gras poly-insaturés – 1 g
protéines, glucides, sodium, fibres -0 g

Désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher, c’est le côté scientifique qui reprend le dessus :p !

huile de coco main

Huile coco bannière

Car c’est bel et bien ça qui nous intéresse 🙂 ! L’huile vierge de coco peut avoir de multiples usages, en voici cinq que j’ai pu tester sur moi.

1) En masque pour les cheveux

Seule ou mélangée avec un peu de miel, l’huile de coco peut tout à fait s’appliquer en masque pour les cheveux. J’en mets sur toutes mes longueurs, j’attache mes cheveux en chignon « bun » et je laisse poser 30 minutes à 1h avant de faire mon shampoing, mais vous pouvez tout à fait laisser reposer plus de temps, voire même toute la nuit! Résultat ? Des cheveux plus nourris, plus doux, sans effet gras et sans alourdir. C’est une bonne alternative « naturelle » qui a fonctionné sur moi.

2) En huile pour les cheveux

Pour les cheveux plus secs ou en perte de brillance, une micro noisette (et j’insiste sur le MICRO de « micro noisette », car si vous en mettez plus, ça risque de graisser votre crinière de rêve) de produit à réchauffer dans les mains puis passer dans les longueurs permet de leur redonner de la brillance et de nourrir les textures de cheveux les plus sèches. Le petit plus ? L’odeur qui est à tomber !

3) En baume/huile hydratant(e) pour le corps

Ayant la peau très sèche, c’est une des utilisations qui me tentaient le plus! Eh bien là aussi, ça fonctionne! La peau est hydratée pour 24h, et ne me tiraille pas du tout. Vous savez que ma peau est tellement sèche qu’elle me cause des démangeaisons contre lesquelles il est très difficile pour moi de lutter, mais je n’en ai même plus depuis que j’utilise l’huile de coco. Bien sûr, ma peau est encore sèche, je ne vais pas vous dire que ça a été l’ingrédient miracle qui a réparé définitivement ma peau de crocodile. Mais je n’ai plus de plaques sèches de desquamation, qui d’ordinaire se font un plaisir de sortir lorsque je stresse ou que le temps se rafraîchit. Rien que pour ça, l’huile de coco va devenir un de mes indispensables! Là aussi, l’odeur reste quand même pas mal sur la peau, c’est une odeur douce, pas aussi entêtante que les produits où on rajoute l’odeur de noix de coco de façon industrielle si vous voyez ce que je veux dire. Je trouve aussi que l’huile est assez rapidement absorbée par la peau, elle laisse un film gras très léger, qui permet de s’habiller 2 minutes après à peine, contrairement à d’autres baumes/crèmes que j’ai déjà pu utiliser et qui laissaient un film gras bien plus tenace et épais que ça.

Elle apaise aussi le « feu du rasoir », après le rasage, donc elle peut même être utile aux hommes qui ont un problème avec ça 😉 – et aux filles qui se rasent évidemment, ce qui est mon cas.

4) En masque/crème de nuit pour le visage

Avant de me nettoyer le visage avec un gel nettoyant, je laisse poser environ 30 minutes une fine couche d’huile sur ma peau afin que celle-ci absorbe tout ce dont elle a besoin. Cela fonctionne aussi en crème de nuit, mais il faut en mettre beaucoup moins car l’huile, solide quand on la prélève dans le pot, se liquéfie au contact de la peau et c’est l’effet « ver luisant et tâches sur l’oreiller » garanti ! Pour cette utilisation, une micro noisette suffit aussi pour bien nourrir la peau, qui se retrouve hydratée et – en crème de nuit – un peu repulpée le lendemain matin, en tout cas, sur moi. J’insiste aussi sur le fait que, lorsque vous voulez vraiment retirer comme il faut tout l’excédent d’huile, il faut prendre un produit type eau micellaire, biphasée, voire carrément – comme je le fais- un gel nettoyant. Car si vous avez suivi vos cours de physique au collège, ou si tout simplement, vous cuisinez, vous savez que l’eau et l’huile, ce n’est pas miscible ! Essayer de frotter sous l’eau ne servira à rien, il faut l’enlever à l’aide de quelque chose de tensio-actif, en gros. Personnellement, je nettoie mon visage avec un gel nettoyant, qui retire parfaitement l’huile, et les yeux avec de l’eau micellaire, qui là aussi, retire très bien l’huile.

5) En guise de démaquillant

Car oui, on peut! Une noisette d’huile pour le visage et les yeux, on masse en faisant des mouvements circulaires pendant un petit moment, en insistant bien sur les cils car c’est le mascara –surtout waterproof– qui aura le plus de mal à partir. Pas besoin d’appuyer comme une folle ou de frotter très fort, de simples petits mouvements en rond pendant quelques minutes suffiront. Puis, comme avec le point précédent, il faut utiliser un agent qui va venir retirer l’huile de coco de votre peau. Personnellement j’utilise un gel nettoyant pour mon visage et de l’eau micellaire pour les yeux, et ça fonctionne très bien, à la fois pour enlever l’huile et les derniers résidus de maquillage éventuels. L’avantage de cette technique est que la peau est respectée. Je m’explique. Lorsque je me démaquille, une fois ma peau bien nettoyée et sèche, elle tiraille, malgré qu’elle soit mixte, et je sens impérativement le besoin de mettre ma crème hydratante sur le champ. Avec l’huile de coco en guise de démaquillant, je n’ai plus ce besoin impérieux d’hydratation immédiate après le démaquillage. Je le fais, bien évidemment, mais je n’ai plus de tiraillements post-démaquillages. C’est plus long qu’un démaquillage classique, je trouve, mais ça vaut quand même le coup, avec l’huile de coco ou une autre huile. Je pense par exemple à un baume gras à la camomille de chez The Body Shop que je n’ai jamais essayé, mais qui a le même usage.

Pour vous montrer ce que j’avance, j’ai photographié une petite expérience. J’ai bardé ma main de maquillage en tout genre : on a du fond de teint, de l’eyeliner waterproof, du rouge à lèvres liquide longue tenue… Que j’ai laissé reposer sur ma main 15 minutes pour être sûre qu’ils s’étaient bien installés sur ma peau. Je suis ensuite venue masser ma main à l’aide de l’huile de coco pendant quelques minutes, puis avec une petite noisette de gel nettoyant pour le visage, et enfin j’ai rincé.

huile coco main

huile de coco demaq

huile de coco résultat

Je ne sais pas si vous le verrez bien, mais quelques traces rouges restent en transparence sur le dos de ma main. Pour sa défense, j’ai pris le rouge à lèvres le plus dur à retirer de ma collection. 

*

En résumé, je suis très satisfaite des 5 utilisations que j’ai pu trouver côté « beauté » à l’huile vierge de coco. Rien que pour son pouvoir hydratant sur ma peau de crocodile, elle risque bien de devenir un indispensable de ma salle de bain. J’ai donc fini par comprendre pourquoi la sphère beauté était à ce point en émoi devant ce produit 🙂 ! Comme quoi, jouer au petit mouton réserve parfois de belles surprises ! Je vous recommande vivement l’huile de coco vierge car je suis conquise. En plus,elle est naturelle, 100 % sans « cochonneries » ajoutées, que demande le peuple ? 🙂

Vous pourrez retrouver l’huile de coco au rayon bio de votre supermarché, dans des supérettes bio, dans les parapharmacies ou sur internet (aromazone, easyparapharmacie…) pour des prix allant de 5 à 20 € suivant la provenance et la contenance.

Et vous, connaissiez-vous l’huile de coco ?
Utilisez-vous des huiles naturelles ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie *

Pour en savoir plus :
Le pot que je possède vient de chez Easyparapharmacie, en version 200 mL vous pouvez le retrouver ici  (pour la France et la Belgique) :
http://www.easyparapharmacie.com/fr/kulau-huile-de-coco-bio-200ml.html
Ou ici en version 450 mL :
http://www.easyparapharmacie.com/fr/kulau-huile-de-coco-bio-450ml.html

79. Shampooing et Masque, gamme « Au Lait de Vanille et Pulpe de Papaye », Garnier : Review

shampooing masque garnier

Bonjour tout le monde 🙂 j’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de produits que je teste depuis plusieurs mois maintenant, et au moment où je m’apprête à terminer les flacons de ceux-ci, l’heure du bilan est venue … Il s’agit du shampooing et du masque de la gamme au lait de vanille et pulpe de papaye de chez Garnier Ultra Doux, pour les cheveux longs et pointes fragiles.

Pour vous dire la vérité, j’ai été influencée par Elsamakeup pour l’achat de ce masque. En effet, elle en a beaucoup venté les atouts dans ses vidéos. Alors oui, je rentre pile dans la catégorie capillaire ciblée par cette gamme de produits : cheveux longs, pointes fragiles (cela va de paire). Les produits de la gamme sont formulés sans paraben (pour le shampooing), et sans silicones (pour le masque!) , ils contiennent des extraits naturels… Attention tout de même pour le masque, même si le packaging mentionne « No Paraben », on retrouve tout de même du methylparaben, qui en est une variété… Je ne l’ai moi-même pas vu au premier coup d’oeil, donc attention aux packagings et publicités mensongers! L’odeur avait l’air fruitée. Forcément, cette gamme avait juste TOUT pour me séduire à la base. Pas assez pour me pousser à l’achat pour autant, car toutes les marques proposent une gamme avec pratiquement les mêmes promesses maintenant. Mais l’argument de choc avancé par Elsa, et qui m’a intriguée, a été : « l’odeur tient pendant 2 jours sur les cheveux ». Je me marrai derrière mon écran – si vous m’aviez vu – en me disant « mais bien sûr, moi mes cheveux à moi ils ne retiennent aucune odeur sauf celui de la fumée, alors une odeur de masque qui tient, ahah ! On y croit tous ». Arrivée presque à la fin de mon précédent masque, j’ai commencé à reconsidérer la question. Pour quelques euros, je ne risquais pas grand chose. J’ai donc ramené ce petit pot, et son grand frère le shampooing de la gamme dans ma salle de bain…

En ce qui concerne le packaging, je n’ai vraiment rien à redire dessus. C’est un format classique de shampooing et de masque, les formes des contenants sont celles de tous les produits Garnier du même type. L’ouverture du masque est assez grande pour y plonger toute sa main et vraiment racler le pot jusqu’à la dernière goutte 😉 . En somme, packaging simple, effiace, dans la lignée de ceux de la marque, mélange d’orange vif et de beige doux pour évoquer la papaye et son odeur fruitée, ainsi la vanille.

shampooing masque garnier compo shamp

Composition du shampooing (dimethicone = silicones, donc le shampooing n’est pas si clean qu’il n’y parait :/)

shampooing masque garnier compo masque

Composition du masque : attention, là aussi, on remarque du methylparaben ! Pourtant, la mention sans paraben existe sur le packaging du shampooing…

Du point de vue de la composition, là aussi, Garnier sort des arguments convaincants : le masque est formulé sans silicones, toute la gamme est sans paraben, avec des extraits naturels. Il me semble que cette gamme a été la première de chez Garnier à contenir des produits sans silicones dans la composition.

Parlons maintenant plus précisément du shampooing. Sa texture est assez consistante, mais en même temps s’étale très bien et mousse très bien (bien que « mousser » ne soit pas un critère ni d’efficacité, ni de qualité, moi, j’aime bien quand ça mousse ^^ !) . C’est un peu la texture d’un yaourt au bifidus ferme qu’on aurait remué, je ne sais pas si vous voyez (et là, c’est la minute où je passe pour une dingue 😉 ) . L’odeur est à tomber : gourmande, fruitée, elle permet l’évasion car elle rappelle des odeurs estivales, de vacances … 😉 Il lave très bien les cheveux, il est doux, laisse une bonne odeur sur la chevelure qui peut tenir plusieurs heures même sur mes cheveux capricieux :p ! Je trouve qu’il est assez nourrissant, maintenant, ce n’est pas un shampooing extraordinaire non plus. C’est un bon shampooing lavant et il apporte une nutrition suffisante, une certaine lumière aux cheveux, entretient les longueurs. Mais je ne peux pas dire qu’il a protégé mes pointes et les a empêché de se dessécher et de fourcher, et d’ailleurs je pense que le produit miracle en la matière n’existe pas :/ … Voici un swatch de la texture du shampooing :

shampooing masque garnier swatch shamp

Cela ne se voit pas nécessairement en swatch, mais il est assez ferme et en même temps assez fluide pour bien s’étaler. Le shampooing se rince très bien également.

shampooing masque garnier masque ouvert

Passons maintenant au masque. Et autant rompre le suspens de suite : Elsa ne s’était pas trompée. L’odeur est divinement renversante, comme celle du shampooing mais en plus intense je trouve (pour autant, je ne la trouve pas entêtante), et le mieux, c’est qu’effectivement, l’odeur tient deux jours sur mes cheveux qui d’habitude ne sont que des filtres à mauvaises odeurs de fumées en tout genre !  C’est le premier produit capillaire avec lequel je constate une telle longévité de l’odeur sur ma chevelure, et j’en suis ravie. La deuxième surprise, en dehors de la tenue à peine croyable de sa senteur sur les longueurs, que réserve ce masque est son aspect. J’aime sa texture de « yaourt » : je veux dire par là qu’elle n’est pas fluide, mais pas exactement ferme car s’étale très bien et le produit ne reste pas collé à la paume de votre main si vous placez celle-ci en direction du sol. En effet, il contient des petits grains, comme des « pépins » de papaye, qui rend l’aspect du masque un peu granuleux, à la vue comme au toucher. Sur le cuir chevelu et les longueurs, aucune sensation particulière, le produit n’est pas du tout abrasif. De ce que j’ai compris, ces petites particules granulées agiraient comme un gommage sur les cheveux, afin de bien refermer les écailles après le passage de l’eau pour le rinçage, et de bien débarrasser les cheveux des impuretés qu’ils accumulent. Ce concept m’a séduite aussi, c’est un masque atypique… Qui fonctionne ! Le cheveu est nourri, plus brillant, pas du tout alourdi ni étouffé grâce à l’absence de silicone. Le temps de pose est classique, et après un rinçage facile, l’odeur subsiste vraiment jusqu’au prochain lavage. Mes cheveux parfument même ma serviette de bain lorsque je les sèche :p ! L’odeur qui reste sur la chevelure n’est pas entêtante, subtile, mais en même temps présente pour se faire remarquer par l’entourage ^^ . Je ne la trouve pas entêtante, j’adore les odeurs fruitées, mais pour des personnes sensibles à ce genre d’odeurs, je ne peux pas vous affirmer formellement que vous la supporterez :/ . Voici un petit aperçu de la texture si particulière de ce masque :

shampooing masque garnier swatch masque

Vous pouvez voir qu’il n’est quand même pas « très » concentré en grains, il y en a vraiment la juste quantité !

En résumé, je suis séduite par cette gamme de Garnier. Ses arguments de composition (attention tout de même, ils ne sont pas clean de chez clean, et la mention « sans paraben » alors que la composition du produit rend compte de la présence de paraben m’a déçue), odeur, m’ont totalement conquises. Quant aux résultats, je les nuancerai quand même. Le shampooing, hors mis son excellente odeur, et le fait qu’il fonctionne très bien, est à mon sens un shampooing classique pour cheveux longs, il nourrit assez bien le cheveu (je veux dire par là que je n’ai eu aucune mauvaise surprise de desséchement capillaire, comme j’ai déjà pu avoir la blague même avec des produits estampillés « nourrissants » ou »pour cheveux longs ») et respecte les longueurs. Mais ce n’est pas le shampooing miracle du siècle non plus. Le masque, quant à lui, est très agréable d’utilisation, laisse une odeur durable, ce qui est vraiment extrêmement rare sur ma crinière ^^ , et fait de beaux cheveux. Cette gamme de chez Garnier est plus complète : elle contient aussi un après-shampooing et un shampooing sec (que j’ai bien envie de tester). Je rachèterai sans hésiter ces deux produits (d’ailleurs, c’est déjà fait) ! De plus, le prix est dans la lignée de ceux affichés par la marque Garnie, c’est-à-dire raisonnable : je les ai payé aux alentours de 4 à 6 € chacun.

Et vous, avez-vous testé ces produits ? D’autres produits capillaires de chez Garnier ?
Qu’en pensez-vous ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie *

Tous les produits Garnie sont trouvables en France dans toutes les grandes surfaces,
En Belgique aussi, dans les Kruidvat et Di également.

57. Shampooing sec « Original », Batiste : Review

shampooing sec batiste

Bonjour tout le monde 🙂 ! J’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, je vais vous parler mille ans après tout le monde d’un produit qui a déjà fait le tour de la blogosphère : le shampooing sec Batiste ! Il en existe de plusieurs « sortes » différentes (différentes « odeurs », pour le volume, pour les brunes…), et il y a quelques mois, je m’étais dirigée vers la version « Original » pour débuter avec de type de produit, car il s’agit là de mon tout premier shampooing sec.  Je l’ai trouvé en Belgique chez Kruidvat, pour 4€49 les 200 mL (avec 1€99 de réduction à l’époque, voir haul ici* ).

Le concept est simple et en même temps tellement pratique qu’on se demande pourquoi les produit de ce genre ne fleurissent dans les boutiques que depuis quelques années. En effet, qui n’a jamais fait l’expérience d’un « bad hair day » : les cheveux entre propres et gras, le rendu entre décent et indécent, entre supportable et insupportable. Pile entre les deux! Et tout le monde sait que laver ses cheveux tous les jours n’est pas ce qu’il y a de meilleur, car les cheveux regraisseront plus vite et le cuir chevelu sera agressé. Espacer ses shampooings, c’est donc bien. Oui, mais… Peu de temps après, on se retrouve avec ce dilemme : toutes les longueurs sont encore comme au premier jour, mais les racines… Commencent à refléter un peu trop la lumière à notre goût… Que faire ?

C’est là qu’entre en scène le shampooing sec : quelques pschitts et le miracle opérant, le produit nous sauve de notre misère capillaire pour encore quelques heures, afin d’espacer encore un peu le shampooing. Ce qui fonctionne assez bien pour les matins pressés et froid, où on a pas forcément envie de sortir avec la moitié des cheveux encore trempés sous peine de se transformer en stalactite. Bref, LE concept capillaire de la mort qui tue ! 

Le principe est trivial : quelques vaporisations à 30 cm des racines, on masse le cuir chevelu pendant une minute, on brosse comme d’habitude et adieu les racines qui réfléchissent la lumière ! Simple, rapide, efficace ! 

Un petit zoom sur la composition, pour celles et ceux qui seraient intéressés (même si j’ai un peu galéré à prendre en photo la surface arrondie) :

shampooing sec batiste compo

Mais passons maintenant à mon avis sur le sujet…

Le packaging est sympa, le format est un peu celui d’une bombe de laque, il a la même praticité. Rien à redire là-dessus. L’odeur de la version « Original » est fraîche, certainement un peu citronnée. Le produit est sous forme d’une vaporisation blanche, plus « dense » qu’une laque. On sent le produit quand on masse le cuir chevelu.

shampooing sec batiste vapo

En fait, cet article aurait très bien pu s’appeler « Shampooing sec Original, Batiste : ou le produit que je n’ai pas su apprivoiser »… Car en effet, je n’ai jamais réussi à faire fonctionner ce produit correctement ! Le concept a tout pour être génial et me séduire, mais sur mes cheveux, rien ne va… Et pourtant j’en ai lu tellement d’avis positif ! Je n’arrive pas à doser ce produit : si j’en mets trop peu, l’effet est invisible (mes racines sont toujours aussi « luisantes »), si j’en mets un peu plus, mes racines sont ternes, grisées, et le produit se voit indubitablement ! J’ai même essayé d’y aller progressivement, mais il n’y a pas de demie mesure sur mes cheveux : soit le produit est invisible, soit le pschitt de trop fait basculer mes racines du côté obscur de la force ! J’ai également essayé à plusieurs « étapes » de la désintégration capillaire : cheveux propres après shampooing, après un jour, après deux jours… J’ai revérifié 50 fois que je respectais les indications, j’ai essayé de faire « à ma façon » (plus ou moins loin des racines, masser plus ou moins longtemps, la tête en bas, la tête en haut…) … Le résultat est toujours identique : inexistant ou couleur blanche trop présente, et je dois passer par la case « lavage de cheveux réel » ensuite…

Bref, vous l’aurez compris : pour moi, ce shampooing sec ne fonctionne pas. Ayant lu des centaines d’avis positifs sur le sujet, je ne le classerai pas dans les mauvais produits, il s’agit simplement d’un produit qui ne marche pas sur moi. Je suis peut-être un peu trop exigeante avec ce produit, je voudrais qu’il fasse son job tout en étant invisible, et il ne peut peut-être pas fonctionner en étant strictement imperceptible. Il faut dire aussi que je suis très brune, alors une pseudo-mousse blanche, forcément, ça se voit…  

Mais je ne m’avoue pas vaincue par les shampooings secs ! Je sais qu’il en existe une version pour les brunes chez Batiste, et il existe également le même concept dans plusieurs autres marques (Klorane, Garnier)… Je retenterai l’expérience avec l’un d’entre eux (le Garnier de la gamme Vanille et Papaye me fait de l’oeil … 😉 ) !

Et vous, avez-vous testé les shampooings secs ? Quelle marque ?
Avez-vous apprécié ces produits ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie *

Les shampooings sec Batiste se trouvent :
En France chez Monoprix,
En Belgique chez Kruidvat (et peut-être chez Di?),
De 4 à 6€ selon les versions (existent aussi en format vacances).

41. Baume après-shampooing à la quinine et aux vitamines B, Klorane : Review

klorane baume quinine

Bonjour tout le monde 🙂 j’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, en cette veille d’un long week-end, je change un peu de « rubrique » pour vous parler d’un produit pour les cheveux 🙂 !
En effet, il y a quelques semaines, j’ai fait l’acquisition de ce « baume après-shampooing » de chez Klorane, à la quinine et aux vitamines B. A l’issue de l’été, mes cheveux étaient devenus très fins, et je les perdais beaucoup plus que d’habitude (déjà que je « perds mes feuilles » tout au long de l’année…) . Pour ne pas finir chauve avant 2014, j’ai voulu réagir. J’ai testé la gamme Arginine Resist x3 de l’Oréal (vous pouvez d’ailleurs retrouver l’article plus bas dans ce blog ou ici ^^) , et en dépit d’un shampooing agréable et assez efficace, le gamme ne m’a pas vraiment convaincue, surtout le masque qui a eu pour effet d’accélérer ma chute de cheveux à vitesse grand V ! Afin de le remplacer, j’ai donc décidé de me tourner vers ce produit. Honnêtement, je ne savais pas à quelle marque me vouer, n’étant pas une habituée des produits capillaires disponibles en parapharmacie, mais j’ai toujours entendu du bien de la marque Klorane alors… Je suis allée voir du côte de leur « corner ». Certes, le prix est un peu plus élevé que pour un produit équivalent en grande surface (7€50 comme vous pouvez le voir sur ma belle étiquette orange que je n’ai pas retiré 😀 ) mais à ça ou continuer à perdre mes cheveux par poignées, je préfère

Passons d’emblée au principe même du produit. C’est un après-shampooing, classiquement, à la texture plus fluide, moins crémeuse/compacte qu’un shampooing, après shampooing ou même masque. On est censé le laisser posé 2 à 3 minutes sur des cheveux préalablement lavés et essorés, peigner, puis le rincer abondamment. Il promet d’être fortifiant et démêlant, tout en prévenant la chute de cheveux, et est indiqué pour cheveux fatigués en complément d’un traitement anti-chute. Juste tout à fait mon cas, à l’exception près que je n’ai pas tenu ma résolution de la cure de levure de bière (comme chaque fois…) et que j’ai lamentablement abandonné mes petites gellules au bout d’une semaine :$ mea culpa ! D’un point de vue composition, le baume contient de l’extrait de quinquina (plante dont la quinine est extraite), ainsi qu’un complexe de vitamines B3, B6, et B8. Je me permets de la ramener pseudo-scientifiquement juste 5 petites minutes pour vous dire que ces 3 vitamines sont classiquement administrées en cas de troubles des « phanères » (= cheveux, ongles…). Le manque de vitamine B3 peut aller jusqu’à la pellagre qui provoque des dermatites (et ainsi donc altérer le cuir chevelu, entre autres), le manque de vitamine B6 (dans le problème qui nous intéresse) est souvent associé à un déficit dans le développement des phanères, et enfin la carence en vitamine B8 , suivant son degré de gravité, peut avoir comme conséquence la perte des cheveux, des cils et des sourcils (la vitamine B8 permet aussi d’améliorer les symptômes de la dermatite séborrhéique qui peut atteindre le cuir chevelu, au passage) ! Donc apparemment, il s’agit du trio vitaminesque par excellence pour solutionner les problèmes capillaires ! Sauf que … La biotine, comprenez vitamine B8, n’est pas absorbée par la peau … Alors, je ne sais pas trop par quel procédé notre cuir chevelu et même nos cheveux (composés de kératine, et donc, complètement inhertes, à part leurs bulbes encrés dans notre scalp) pourraient absorber ce cocktail vitaminé, et surtout, en faire profiter les intéressés responsables des problèmes ?! Peut-être vaudrait-il mieux les prendre en compléments alimentaires (d’ailleurs le baume se dit n’être qu’un complément aux traitements anti-chutes!) ? Bref … Cette petite interrogation existentielle étant passée, je me dois quand même de signaler aux plus regardantes à la composition que ce produit contient du diméthycone, appartement à la famille des silicones ! Et oui, même sur un produit à l’allure toute innocente, on en trouve…

Voici un aperçu de la texture du baume, vous pouvez voir que c’est assez fluide :

klorane baume quinine swatch

Pour ce qui est de l’odeur, je dois avouer que j’ai été surprise au début. En effet, l’odeur est « forte », dans le genre gel douche pour homme, un peu odeur boisée, vous voyez ? Non pas qu’elle soit désagréable, mais elle sent fort la plante, et je n’avais pas forcément envie que mes cheveux sentent la « plante » ou « l’homme » toute la sainte journée. Grosse appréhension à l’application, mais en fait, en rinçant correctement, l’odeur forte disparait et il ne reste qu’une odeur de propre. En fait, les cheveux ne sentent quasiment « rien ». J’étais donc soulagée ! L’application ne pose aucun problème notoire : j’en ai appliqué sur toute ma crinière, j’ai laissé posé le temps adéquat, puis rincé. La plupart du temps, je n’ai pas peigné. Au début, je l’appliquais après chaque lavage (3 x par semaine au moins). Au bout de quelques semaines d’utilisation, je pense m’être fait un avis. Pour ce qui est de l’action démélante, je ne l’ai pas trouvé extraordinaire. En fait, je veille à bien brosser mes cheveux, et donc j’ai très rarement des noeuds… Ce produit ne m’en a pas provoqué, mais je n’en avais pas forcément avant donc ce n’est pas facile de juger ni de faire un comparatif avant/après. Par contre, pour ce qui est de l’action anti-chute… Je suis assez bluffée ! D’une poignée par lavage je suis passée à 4 ou 5 cheveux qui se courent après dans la baignoire… Un sauveur capillaire, je vous dis ! Maintenant, est-ce vraiment dû à ce produit ou est-ce que ma période « chute de cheveux intensive » a décidé d’elle-même de se terminer, je n’en ai aucune idée et je n’en aurais probablement aucune preuve :/ . Toujours est-il que je continue à utiliser ce baume, une à deux fois par semaine, et il ne me cause aucun problème.

En résumé, je suis satisfaite de ce « baume après-shampooing » qui a contribué, je l’espère, à l’arrêt de ma chute de cheveux drastique. Il ne m’a causé aucun problème de regraissement des cheveux, aucune réaction ni intolérance, et ne laisse pas d’odeur désagréable en dépit de celle à la sortie du flacon qui a de quoi surprendre ! La marque Klorane m’intrigue pas mal, car j’en entends beaucoup de bien autour de moi, j’envisage donc de tester d’autres produits et d’autres gammes… 🙂

Et vous, connaissez-vous la marque Klorane ?
Votre avis ?

Take Care 🙂 ,

Inmygalaxie * 

Pour en savoir plus :
http://www.laboratoires-klorane.fr/cheveux/shampooing_et_soin/baume_apres-shampooing_a_la_quinine/
http://www.paradrugs.com/nos-marques/klorane/baume-apres-shampooing-a-la-quinine-et-aux-vitamines-b-1.html pour la France,
http://www.newpharma.be/pharmacie/klorane/66948/klorane-baume-quinine-vitamine-b6-cheveux-fatigues-150ml.html pour la Belgique.