24. Le jour où tout a commencé …

Times-square-manhattan-new-york-ny-carrefours-mondeBonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien!

Aujourd’hui est un jour un peu spécial pour moi, et je souhaitais partager cela avec vous…
En effet, il y a tout juste un an, l’avion dans lequel je me trouvais se posait sur la piste de l’aéroport JFK… A New York !!!

Je pourrais parler pendant des heures de ce voyage qui n’a pourtant duré que 4 jours. Et pourtant, 4 jours qui m’ont tant apporté, rempli ma vie d’espoirs et de rêves…
C’était une période pour moi où juste rien n’allait dans ma vie (sentimentalement, « scolairement », mal du pays…) et ce voyage offert par mes parents pour mes 20 ans a vraiment été salvateur pour moi, l’énorme rayon de soleil du moment. J’y suis partie avec ma maman, et pour être honnête, je crois que je n’en suis pas encore revenue complètement, une part de moi est restée là-bas Celle qui me fait dire que je dois y retourner ! C’est un sentiment assez bizarre à décrire, mais même si je n’avais jamais mis les pieds aux Etats-Unis avant, quelque chose me faisait sentir comme si j’étais un peu chez moi, et que je n’avais rien à craindre. Peut-être est-ce à cause de la culture télévisuelle américaine : films, séries… Je suis une grande fan de la série Castle, qui se déroule à New York, j’ai même lu les livres! Vous n’imaginez pas ma joie quand je me trouvais à un endroit que j’avais vu dans un épisode, ou lu dans un livre! On aurait dit que la fiction avait rejoint la réalité… J’aurais tellement voulu tomber sur un tournage, de Castle ou pas d’ailleurs, mais je n’ai pas eu cette chance. Cette ville a mille visages, vous pouvez aller au même endroit plusieurs fois par semaine, ou même par jour, il n’aura jamais vraiment le même aspect.New York m’a captivée, j’y ai marché comme je n’ai jamais autant marché de ma vie, je me suis sentie vivre comme dans aucun autre endroit au monde, j’ai respiré l’air qui malgré toute la pollution me semblait être tellement pur… Bref, j’étais heureuse par moi-même, le temps d’un instant.

Je pense que c’est là que ma passion pour les cosmétiques a vraiment pris tout son sens et a commencé à s’exacerber. J’ai toujours aimé cela, finalement, aussi loin que je me souvienne, mais je n’investissais pas dans ces produits, je me contentais de peu, et je regardais des vidéos, des sites, des tutoriels en me disant « un jour… ». Et ce jour, j’étais sur Times Square, à deux pas de l’hôtel, et une boutique M.A.C. avec une immense devanture à l’effigie de Marilyn Monroe m’appelait. J’ai franchi le seuil de cette boutique, et j’ai découvert un monde merveilleux dont j’aurais voulu ne jamais sortir. L’odeur que je garde en mémoire de la ville de New York restera d’ailleurs celle de mon premier rouge à lèvres M.A.C., acheté là-bas : le Shanghai Spice. Autant vous dire que j’ai fait une razzia proportionnelle à mes moyens, et si seulement j’avais su, j’aurais économisé pendant 5 ans pour pouvoir acheter tout ce qui m’attirait, dans les innombrables M.A.C. et Sephora dont la densité au kilomètre carré doit être impressionnante! Je n’avais pas vraiment préparé mon voyage, en tout cas pas en fonction des cosmétiques, car c’est vraiment là-bas que tout a commencé, que ma passion qui n’attendait qu’à se révéler a soudainement fleuri. On peut considérer ça comme une grande erreur, car vraiment, tout est attirant là-bas, et attractif au niveau des prix : la maroquinerie, les chaussures, les vêtements, les produits cosmétiques, en particulier pour tout ce qui est de marques américaines (forcément), mais même avec le change euro/dollars les prix restent pour la plupart très attractifs. 

Si je devais retenir trois endroits/moments de ce voyage, je retiendrais ceux-ci :

1) Times Square
C’est l’illustration même de l’affirmation qui stipule que « New York est la ville qui ne dort jamais ». Et effectivement… A toute heure, on entend du bruit : des voitures, des chargements/déchargements de marchandises, etc. Les magasins sur Times Square ouvrent à 8h du matin et ferment à 2h du matin, et on trouve pratiquement à la suite les uns des autres un M.A.C., un Sephora, et un Forever 21, entre autres choses. Rien qu’à cet endroit de New York, j’aurais pu rester des heures! 

MAC puis DISNEY STORE puis FOREVER 21 et on ne le voit pas plus loin sur la droite mais il y a bien un Sephora à quelques mètres :)

MAC puis DISNEY STORE puis FOREVER 21 et on ne le voit pas plus loin sur la droite mais il y a bien un Sephora à quelques mètres 🙂

2) Le mémorial au Ground Zero pour commémorer les attentats du 11 Septembre 2001
A cet endroit, dont ils ont fait un très beau mémorial, l’émotion m’a envahie. On a beau se dire qu’on ne connait pas ces gens, et que des drames arrivent partout, c’est tout de même un sentiment très particulier. J’avais 9 ans lorsque j’ai vu ces attentats à la télévision, et beaucoup de choses dans le monde ont découlé de cet événement tragique depuis : dans les relations internationales, dans les conflits, dans les priorités des états, dans la sécurité… Le monde entier prenait alors conscience de nouvelles formes de menace, des plans de sécurité étaient décrétés partout dans le monde, la vigilance était à son comble, et il en reste des traces aujourd’hui. Dire que cet événement n’a pas affecté notre vie de tous les jours, nos craintes, serait se fourvoyer. Et au pied de ces tours mises en pièces et remplacées par de sobres fontaines noires immenses où les noms des personnes ayant trouvé la mort en ce lieu figurent, une vague d’émotions m’a submergée. Je me suis imaginée perdre quelqu’un de cher : mes parents, mon frère,… Les images qu’on voyait à la télé ont pris tout d’un coup une dimension réelle : j’ai pu imaginer ce qu’a été le chaos, la peur, l’incompréhension, la « surprise », le désarmement des gens quand c’est arrivé. Car c’était alors imprévisible, incompréhensible, et cela devait être affreux de courir, déambuler dans les rues en hurlant à qui voulait l’entendre qu’on ne savait pas ce qui était entrain de se passer. Pendant un instant, je me suis sentie solidaire avec les Américains. Le souvenir un peu plus tragique encore que je garderai de cet endroit est dans le bâtiment où on retire les billets pour aller sur le mémorial. En effet, on ne les « achète » pas, on fait un don à l’association des proches des victimes, ne serait-ce qu’un dollar. Ca, c’est bien. Mais c’est ce qui vient après qui m’a presque choquée… Une fois le billet récupéré, on peut passer dans une petite « boutique de souvenirs ». Et les Américains font vraiment du business avec tout, même ça, et j’ai trouvé ça écoeurant. On peut acheter des tasses, des T shirts, des stylos, et autre goodies, là où une simple médaille du style « I’ve been there and I support the families of the victims », un truc comme ça, aurait été tellement plus sobre et respectueux…
Enfin, cela n’est que mon avis.

3) Le sommet de l’Empire State Building
Le meilleur pour la fin. On peut y monter jusqu’à 2h du matin, et j’y suis allée vers minuit. De nuit, la ville est encore plus belle que de jour : toutes ces lumières, tous ces plans aériens qu’on voit dans les films, s’offrent là sous nos yeux. Il fait froid en haut, car on sent tous les vents, à plusieurs centaines de mètres d’altitude (d’ailleurs si vous voulez mon avis, prenez une veste à toute heure si vous y allez un jour!). Il est d’ailleurs époustouflant de penser que l’édifice a été mis sur pieds en un peu moins de 14 mois seulement, et qu’il est toujours sur pied malgré tout ce qu’il a affronté, comme l’ouragan fin octobre dernier (oui j’y étais seulement quelques semaines avant) .Mon regard se perdait dans toutes ces lumières, j’essayais de déterminer l’endroit où l’horizon s’arrêtait, mais c’était presque impossible tant la ville brille… Avec le vent qui souffle fort, je peux vous dire qu’on se sent vivant… Et je me suis sentie vivante, j’avais envie de crier. De laisser tout le négatif du moment sortir, de m’en débarrasser, et de laisser le vent le porter loin de moi. Je me suis sentie invincible, forte, unbreakable… Et j’avais besoin de ressentir ça à ce moment-là. Depuis, lorsque qu’une petite baisse de moral s’amorce, je ferme les yeux, et je repense à ce moment… L’un des plus beaux de ma vie.

Bien sûr, il y en a eu tellement d’autres : la croisière sur l’Hudson, la comédie musicale, la visite à Harlem, le gospel…
Mais cet article est déjà long, et puis, il faut bien que je garde quelques petites choses à vous raconter plus tard 🙂 …
Et comme toutes les bonnes choses ont une fin (parait-il), je reprenais l’avion le Lundi 8 octobre 2012 en fin d’après-midi, et arrivais en France le Mardi 9 au matin, emportant avec moi tous ces précieux souvenirs, palpables ou non, des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête…

Avec une certitude : je reviendrai…

Si je peux vous donner quelques conseils si vous allez partir à New York ou projeter de le faire, c’est de :
– Préparez un budget, conséquent dans la mesure du possible : énormément de produits sont beaucoup moins cher, alors lachez-vous! 
– Partir avec le minimum nécessaire voire presque à vide! Si vous avez préparé un budget, vous serez étonné du nombre de choses avec lesquelles vous allez repartir, sans compter les souvenirs pour Pierre Paul et Jacques, et cela pèse lourd…
– Acheter préalablement le citypass, c’est bien pratique pour éviter les files d’attente pour les tickets : http://fr.citypass.com/new-york .
– Préparer un planning de ce que vous voulez faire, car il y a énormément de choses à voir, et souvent peu de temps! Prévoyez ce planning assez large car une fois sur place, il y a beaucoup d’imprévus : des boutiques dans lesquelles on souhaite rentrer, demander son chemin, marcher …
– Des outlets de grandes marques en dehors de New York sont accessibles par bus (1h à 2h de trajet) , il parait que cela vaut vraiment le coup, mais je n’y suis pas allée (il faut bien garder des choses à faire pour la prochaine fois ! ) donc renseignez vous bien, mais sachez que vous perdrez une journée dans New York en choisissant de vous y rendre.
– Allez manger un hamburger digne de ce nom!
– Et enfin, éclatez vous comme jamais !!! Vivez, émerveillez-vous !… C’est tout le mal que je vous souhaite 🙂 !

Voilà, j’en ai fini pour cet article qui a ravivé énormément de souvenirs, et j’espère pouvoir vous reparler un jour de cette ville paradis des Beauty Addicts qui m’a fait tant rêver, car cela signifiera que j’aurais eu l’extrême chance de pouvoir y retourner !

Et vous, avez-vous déjà été à New York ?
Qu’en avez-vous pensé ?
Cela fait-il partie de vos prochains projets ?

Take Care * ,

Inmygalaxie *

Publicités

4 réflexions sur “24. Le jour où tout a commencé …

  1. ton article m’a donné des frissons!! je suis revenue de New York il y a deux semaines. Je n’ai toujours pas réussi à écrire un article dessus tellement l’émotion est encore là…Comme toi je me suis sentie chez moi là bas, je n’ai qu’une envie : y retourner!!

    • Il m’a fallu un an pour en écrire un (bon je n’avais pas de blog au moment du retour mais je ne pense pas que j’en aurais fait avant maintenant), alors tu as tout ton temps 🙂 ! C’est une ville magique, je ne sais pas vraiment pourquoi j’en suis sortie transformée mais je n’oublierai pas ce voyage ! Et comme tu le dis si bien, je n’ai qu’une seule envie : y retourner ^^ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s